L’aïkido ou l’art du geste juste

Derrière le Japon, la France est le pays qui compte le plus de licenciés en aïkido (60 000) et la pratique s’y développe d’années en années. La discipline qu’on peut traduire par « la voie de la concordance des énergies » consiste à utiliser la force générée par la volonté de nuire de l’adversaire en vue d’annuler son attaque.

En plus d’être l’application concrète du concept de légitime défense, l’aïkido demeure une réelle méthode d’éducation faisant appel à la philosophie du pratiquant. Il utilise à la fois des techniques avec armes et à mains nues dans le but de réagir proportionnellement à une agression subie. La finalité de la pratique n’est donc pas la victoire mais l’assurance de sa propre défense face à une attaque. L’aïkido apporte une plus-value aussi bien sur le plan physique que sur le plan mental dans la mesure où l’enseignement est organisé autour de trois axes : le corps, l’esprit et la technique. Cette organisation fait de l’aïkido une des disciplines ayant une forte valeur éducative.

A la fois pratiqué par les hommes et les femmes de toutes morphologie et de tout âge, l’aïkido permet un développement du corps étant donné qu’il permet de contribuer au relâchement musculaire, d’accroitre la souplesse et d’optimiser le placement du corps. La pratique développe également l’agilité, l’équilibre et la rapidité d’exécution. Accessible dès l’âge de 5 ans (et 2 ans en baby Arts Martiaux au Cercle Tissier), l’aïkido permet aux enfants de canaliser leur énergie et de mieux anticiper les coups portés par d’éventuels agresseurs. Confiance en soi, vigilance, respect de l’autre, sang-froid, persévérance ou encore entraide sont autant de valeurs inculquées par la pratique de cet art martial venu du soleil levant, et marquent ainsi la dominante spirituelle de l’enseignement. Cependant ce développement du corps et de l’esprit lié à la pratique n’est pas possible sans un apprentissage technique qui reste l’essence même de la discipline. Contrairement à ce qu’on pourrait penser de cette discipline très codifiée au premier abord, l’aïkido fait la part belle à la créativité. En effet, sans rentrer dans les détails pointus il faut savoir que les possibilités techniques sont quasiment infinies, comme le souligne cette phrase prononcée par le fondateur de l’aïkido Morihei Ueshiba : « Il y a environ 3 000 techniques de base et chacune d’entre elles a 16 variantes… ainsi il en existe quelques dizaines de milliers. Et selon la situation, vous en créez de nouvelles. »

Si éventuellement, par le biais de cet article vous découvrez l’aïkido, vous ignorez peut-être qu’avec plusieurs cours d’Aïkido par jour, et des experts internationaux regroupés autour du Shihan Christian Tissier, le Cercle Tissier est le dojo de l’Aïkido. Près de 400 pratiquants gradés et débutants s’y exercent chaque jour, et le club, point de passage systématique pour les passionnés, accueille des pratiquants de tous les horizons, toute l’année.

Nous espérons donc vous croiser au Cercle que ce soit pour une séance d’aïkido ou non, nous vous accueillerons avec plaisir et toujours dans le but de remplir au maximum vos attentes.