8e dan d'aïkido par l'Aikikai de Tokyo.

Christian Tissier

Il commence à pratiquer l’aïkido enfant, en 1962, avec Jean-Claude Tavernier au sein du courant de Hiroo Mochizuki1. Il devient ensuite le disciple de Mutsuro Nakazono à Paris qui lui décerne le 2e dan avant son départ pour Tōkyō en 19691. Il va à l’Aïkikai Hombu Dojo à l’âge de 18 ans, et s’y entraîne pendant sept ans. Parmi les professeurs qui l’ont inspiré il y a Seigo YamaguchiKisaburo Osawa et le deuxième doshu Kisshōmaru Ueshiba.

En 1976 il rentre en France et crée à Vincennes le Cercle Tissier [archive], lequel est aujourd’hui réputé pour l’aïkido mais propose aussi d’autres activités dans le domaine des arts martiaux ; c’est là entre autres que sont formés de nombreux enseignants et la plupart des délégués techniques de la FFAAA.

Il reçoit le septième dan en 19972, et fait partie des quelques pratiquants occidentaux à qui a été décerné le titre shihan (modèle) par l’Aikikai.

Christian Tissier est parmi les trois shihan (avec Miyamoto Tsuruzo et Kimura Jiro) à recevoir le 8e dan Aikikai des mains du doshu Moriteru Ueshiba au cours de la cérémonie du Kagamibiraki à Tokyo le 9 janvier 20165,6,7. Il est à ce jour le seul Aïkidoka non japonais à avoir reçu cette distinction de l’Aïkikaï de Tokyo.

@LECERCLETISSIER

Suivez nous sur Instagram